mars 2, 2024
Bamako,Mali
Actualités Actualités Top 2

Mali : Grève de 120 heures dans les établissements secondaires privés à partir de ce lundi

Les écoles privées agréées de l’enseignement secondaire général, technique et professionnel ont décidé de suspendre leurs activités pendant 120 heures, du lundi 6 novembre au 10 novembre 2023. Cette résolution émane d’une assemblée générale extraordinaire regroupant l’Association Libre des Promoteurs d’Écoles Privées Agréées du Mali (ALPEPAM), l’Association des Écoles Privées Agréées du Mali (AEPAM), et le Groupement des Associations des Promoteurs d’Écoles Privées Agréées du Mali (GAPEPAM).

Cette décision a été prise de manière unanime lors des assemblées générales qui se sont tenues le samedi 4 novembre 2023. Les discussions ont porté sur deux points cruciaux : le paiement des demi-bourses et des frais scolaires, ainsi que la situation des transferts pour les nouveaux admis au Diplôme d’Études Fondamentales (DEF) de la session de mai 2023. Après des délibérations approfondies, les trois associations ont adopté des mesures drastiques pour faire entendre leurs revendications.

La requête principale des associations concerne le paiement intégral et inconditionnel des frais scolaires et demi-bourses pour l’année académique 2022-2023 sur l’ensemble du territoire national. Elles réclament également la levée de tous les obstacles entravant le transfert d’élèves entre les établissements éligibles.

La suspension des activités pédagogiques dans les écoles privées est considérée comme un acte de protestation contre les nouvelles exigences fiscales imposées par le Ministère de l’Économie et des Finances. Selon les établissements en question, ces exigences assimilent l’enseignement à une activité commerciale, en contradiction avec la Constitution et les lois régissant l’éducation au Mali. Les promoteurs d’écoles privées estiment que ces mesures sont injustes, impactant non seulement leur activité mais également le droit constitutionnel des élèves bénéficiaires de l’enseignement public.

Par ailleurs, les assemblées expriment des préoccupations concernant l’orientation des élèves dans les établissements publics, appelant à la clarification des critères d’orientation et à la justification des exclusions d’autres établissements privés.

Le Groupement des Associations des Promoteurs d’Écoles Privées Agréées du Mali (GAPEPAM) se joint à la suspension des cours dans toutes les écoles privées d’enseignement secondaire général, technique et professionnel. Ils soutiennent les deux autres associations dans leur demande de paiement intégral et sans condition des frais scolaires et demi-bourses pour l’année scolaire 2022-2023 sur l’ensemble du territoire national.

Cette crise survient alors que le Vérificateur Général a publié un rapport accablant révélant des irrégularités financières massives liées à l’attribution de subventions aux établissements privés d’enseignement secondaire général, technique et professionnel de Bamako et de Kati pour les années scolaires 2017-2018 à 2021-2022. Le rapport indique que certaines subventions ont été accordées sur la base de faux documents, entraînant des paiements injustifiés pour un montant considérable. Cette crise éducative constitue une menace pour l’avenir de l’enseignement au Mali. Il est impératif de résoudre rapidement ces problèmes en suspens.

Coulibaly A

Mali24

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X