avril 21, 2024
Bamako,Mali
Actualités Actualités Top 2

Université de Ségou : Menace de Grève du Comité Syndical du Syndicat des  Enseignants Chercheurs  du Mali (SECMA)

Les  responsables du Comité Syndical du Syndicat des  Enseignants Chercheurs  du Mali (SECMA) de l’Université de Ségou ont prévenu : Si l’État ne réagit pas à temps pour régler leurs huit points de revendications, ils iront vers une grève de 144 heures à compter de ce lundi 7  au 12 Aout, reconductible  du 14  au 19 Aout, puis du 21 au  26 Aout Aout 2023.

C’est ce qui ressort de leur préavis  de grèvedéposé ce lundi 24 juillet 2023  au niveau du Ministère du Travail, de la Fonction publique   et du Dialogue Social, signé par le secrétaire général du dit  comité  Mohamed Coulibaly

Pour exiger l’amélioration des conditions de vie et de travail au sein  de l’université de Ségou  le Comité Syndical du Syndicat des  Enseignants Chercheurs  du Mali (SECMA) de l’Université de Ségou exige la satisfaction de la totalité de leurs revendications  qui tournent essentiellement  autour de huit points qui sont entre autres :

Le paiement des heures  supplémentaires des semestres 1 de l’année universitaire 2021 -2022 et des semestres 4 et 6 de l’année universitaire 2020-2021,la restitution avec rappel des primes de responsabilités des travailleurs ayant fait  l’objet de retenue  sur leur salaire sans préavis, la dotation de l’université de Ségou d’un programme de formation des formateurs, l’organisation immédiate du conseil de l’université etc.

Selon les termes de ce préavis  de grève, les responsables du Comité Syndical du Syndicat des  Enseignants Chercheurs  du Mali (SECMA) de l’Université de Ségou dénoncent avec  regret le manque de dialogue entre  SECMA-US et  l’Université de Ségou.

A cela s’ajoute le grand  désintérêt dont fait preuve  le Rectorat et le service des finances dans le traitement des dossiers relatifs au personnel de l’Université de Ségou, la mauvaise gestion administrative et financière de l’Université de Ségou par le Rectorat et le service de finance et l’attitude cavalière du recteur de l’Université de Ségou.

Du coté des étudiants de l’Université de Ségou   c’est la peur au ventre car cette menace de grève est très prise au sérieux  car  elle risque de perturber encore l’année académique.

 Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X