mars 2, 2024
Bamako,Mali
Actualités Divers

Mali : 39,5 millions de personnes souffrent de trouble liés à la consommation de dogues

« Plus de 296 millions de personnes ont consommé des drogues en 2021, soit une augmentation de 23 % par rapport à la décennie précédente. Et Le nombre de personnes souffrant de troubles liés à la consommation de drogues est entretemps monté en flèche pour atteindre 39,5 millions, soit une augmentation de 45 % en dix ans ». C’est ce qui ressort du rapport mondial 2023 de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) rendu public ce lundi 26 Juin 2023.Selon les termes du rapport mondial, le nombre de personnes qui s’injectent des drogues en 2021 est estimé à 13,2 millions, soit 18 % de plus que les estimations précédentes. Au niveau mondial, plus de 296 millions de personnes ont consommé des drogues en 2021, soit une augmentation de 23 % par rapport à la décennie précédente.« L’offre toujours record de drogues illicites et des réseaux de trafiquants de plus en plus agiles aggravent les crises mondiales et posent des défis aux services de santé et aux services de détection et de l’ordre.Et Les jeunes sont les plus vulnérables à la consommation de drogues et sont également plus gravement touchés par les troubles liés à la consommation de substances dans plusieurs régions. En Afrique, 70 % des personnes en traitement ont moins de 35 ans. » Poursuit toujours le rapportLe dit rapport 2023 de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) comporte aussi, un nouveau chapitre sur le trafic de drogues et les crimes qui affectent l’environnement dans le bassin amazonien, ainsi que des sections sur les essais cliniques impliquant des psychédéliques et l’usage médical du cannabis ; l’usage de drogues dans des contextes humanitaires ; les innovations en matière de traitement de la toxicomanie et d’autres services et les drogues et les conflits. Ce Rapport mondial sur les drogues 2023 met également en évidence la manière dont les inégalités sociales et économiques alimentent – et sont alimentées par – les défis liés à la drogue, la dévastation de l’environnement et les violations des droits de l’homme causées par les économies de drogues illicites, ainsi que la domination croissante des drogues de synthèse.Enfin, ce rapport souligne que, la santé publique, la prévention et l’accès aux services de traitement doivent être prioritaires dans le monde entier, faute de quoi les problèmes liés à la drogue feront de plus en plus de personnes délaissées. Et la nécessité pour les services de l’ordre d’adapter leur réponse aux modèles économiques des criminels et à la prolifération de drogues synthétiques peu chères et faciles à commercialiser.

Mohamed KanoutéSource : Mali24

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X