mars 1, 2024
Bamako,Mali
Actualités Actualités Top 1 Actualités Top 2

MALI : Faut-il craindre une nouvelle entorse à la paix ?

Le processus de paix enclenché au Mali semble en proie à de nouvelles difficultés. Au-delà d’émettre des réserves quant à la participation à la finalisation de l’avant-projet de constitution, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), membre signataire de l’Accord pour la Paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, se trouve dans une posture qui risque de porter préjudice à la paix. Pour le gouvernement malien, il est hors question de parler de l’accord de paix en dehors du Mali d’où la colère noire de la CMA.Rien ne va plus entre la CMA et le gouvernement malien dans l’application de l’accord d’Alger. Les signaux d’une nouvelle crise sont visibles pour mettre l’accord d’Alger en péril. Et pour preuve, le gouvernement et la CMA ne soufflent plus dans la même trompette pour la mise en œuvre de cet accord. Faut -il craindre à une nouvelle entorse à la paix ?Pour ce qui est du côté de la CMA sans se tromper, la Coordination des Mouvements de l’Azawad a déterré la hache de guerre. Et pour cause sa nouvelle posture jugée « provocatrice » pour imposer sa volonté au gouvernement malien. Par conséquent ils sont nombreux les maliens à craindre à une nouvelle escalade entre les deux parties. Coïncidence ou dissuasion ? Chacun de Bamako et Kidal s’est manifesté d’une manière ou d’une autre ce mercredi 8 février 2023 pour lancer des signaux d’une nouvelle escalade. Après la nomination récente d’un nouveau chef d’Etat-major, le bureau exécutif de la Coordination des Mouvements de l’Azawad basée à Kidal, a lancé un processus de fusion à l’endroit des autres mouvements qui la composent. Au même moment, un réaménagement a été fait dans la chaine de commandement de l’armée malienne. Suscitant des commentaires qui vont dans les sens. Et certains vont jusqu’à soutenir la thèse d’une nouvelle escalade entre les autorités de la transition et les mouvements de l’azawad qui ne seraient plus sur la même longueur d’ondes quant à l’application de l’accord. Si la CMA tiendrait toujours au projet de l’Azawad, les autorités de la transition sous la houlette des colonels sont dans une posture de donner le Mali sa souveraineté définitive. La situation actuelle n’est pas rassurante au Mali loin d’être des oiseaux de mauvaise augure. Même si la CMA a annoncé cette fusion en grande pompe pour bénéficier l’effet de communication , les autorités de la transitions doivent tout faire pour éviter une nouvelle tension entrainant une nouvelle crise. Adama Coulibalymali24

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X