avril 17, 2024
Bamako,Mali
Actualités Actualités Top 1 Politique

Sortie de crise au Mali : Ce que l’Adema préconise comme solution !

Ce samedi 17 décembre 2022, les cadres, militants et sympathisants de l’Adema-Pasj se sont réunis à la faveur de la 18ème conférence nationale à la Maison des Ainés de Bamako. La rencontre présidée par le Pr Marimantia Diarra avait pour but d’échanger sur la vie du Parti et l’environnement sociopolitique national et international. C’était en présence des anciens président du parti, représentants des sections et partis amis comme l’APM MALIKO, le Mouvement BENKA, l’URD, le PACP, entre autres.
Selon le président, cette rencontre politique intervient après la tenue du 6ème Congrès ordinaire, qui a installé en octobre 2021 le Comité Exécutif. Donc une belle opportunité qui s’offre au Comité Exécutif de s’autoévaluer, de parler ensemble de l’avenir politique du parti mais aussi de se prononcer sur la situation sociopolitique du pays.
« Au moment où se tient cette Conférence Nationale, des tentatives sont en cours pour mettre sous l’éteignoir notre Démocratie acquise au prix du sang des martyrs, pour dénigrer et détruire les partis politiques. Il n’y a pas de démocratie sans partis politiques », s’indigne le président, avant d’appeler à une meilleure organisation pour, dit-on, contre les entreprises malveillantes. « Forces Démocratiques de tous les horizons, unissons-nous ! Unis, nous sommes toujours forts, mais démunis, nous sommes très fragiles et exposés », soutient-il.
Parlant de la transition en cours, le Président estime qu’elle devrait dessiner le futur d’un Mali nouveau, dans le cadre d’une vraie inclusivité, par la participation de toutes les forces vives. Car, ajoute-t-il, « nous sommes tous maliens d’abord, avant nos choix religieux ou politiques. Acceptons donc d’être unis autour du pays, malgré nos différences d’appréciation ».
Face au contexte marqué par la généralisation des difficultés, le Président de l’Adema pense que les autorités de la Transition doivent privilégier, en toutes circonstances, un dialogue constructif et apaisé avec la communauté internationale, particulièrement avec tous les voisins du Mali, dans le strict respect de sa souveraineté.
Quant à la menace du terrorisme, il trouve que la réponse ne peut être que collective. « Nous estimons que notre pays doit réfléchir à une grande coalition anti-terroriste dans laquelle ses intérêts fondamentaux seront pris en charge et protégés, où il sera traité comme partenaire respecté et non un subordonné », propose-t-il.
Convaincu que la situation du Mali n’est pas une fatalité, l’Adéma-PASJ par la voix de son Président réaffirme son accompagnement sincère au Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA, en vue de faire face aux multiples défis politique, socio-économique et sécuritaire auxquels le pays est confronté.
Coulibaly A

Source: Mali24.info

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X