décembre 8, 2022
Actualités Actualités Top 1 Divers

Restauration de l’École publique de Nienguécoura : La Ministre de l’Education nationale vivement interpellée

Dans une correspondance enregistrée le 21 septembre au courrier d’arrivée du ministère de l’éducation nationale, Bacary Camara interpelle la Ministre de l’Education nationale, Mme Sidibé Dédeou Ousmane sur la restauration de l’école publique de Niengué-coura dans la commune rurale de Sanankoroba. L’état de délabrement de cette école, le premier établissement public de la contrée, est devenu insoutenable pour les parents d’élèves.

«J’ai l’honneur, par la présente, de vous informer que le village de Nienguécoura est situé à 20 km de Sanankoroba, chef-lieu de la commune du même nom. Il abrite sur ses terres, la première école publique et sans doute la plus ancienne de la contrée. Mais cette vieille école n’est plus malheureusement que l’ombre d’elle-même, tombée en décrépitude depuis plusieurs années à cause de l’indifférence totale des autorités communales et du DCAP de Baguinéda en charge des écoles fondamentales de cette commune », peut-on lire dans la correspondance qui a pour objet « demande de restauration ». L’auteur de cette correspondance dont une copie a été déposée à notre rédaction, alerte aussi sur le désintérêt du maire de la commune de Sanankoroba. « Mme la Ministre, nous vous disons par la même occasion que depuis son élection à la tête de la mairie en Avril 2009, Mamadou Zan Traoré continue d’ignorer, pour des raisons bassement électoralistes, l’existence de cette école, en la privant de tous les soutiens matériels et financiers, que la mairie est à même d’apporter aux écoles de la commune et prioritairement à celle de Nienguécoura.

Aujourd’hui, l’état de délabrement de cette école est devenu insoutenable pour les parents d’élèves, car elle n’a ni Direction pour les enseignants, ni clôture d’enceinte pour la protection des élèves ».

Bacary Camara fonde un grand espoir que Mme Sidibé Dédeou Ousmane va accorder une attention particulière à sa requête.

Boubacar Idriss Diarra

Le challenger

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 + 4 =