janvier 27, 2023
Actualités Actualités Top 1 Actualités Top 2

Présentation de voeux de la presse au Président de la Transition : Bandjougou Danté déplore l’irrégularité et l’insignifiance de l’aide à la Presse

A la traditionnelle présentation des vœux du nouvel an, au président de la transition, ce 12 janvier 2023 au Palais de Koulouba, le président de la maison de la presse, n’a pas caché l’indignation de ses confrères sur certains points dont souffre la presse malienne aujourd’hui, à savoir : l’aide accordée à la presse, la souffrance de l’adoption des six (6) textes (dont trois textes projets de lois et trois projets de décret), proposés par les hommes de médias pour assainir l’espace médiatique et améliorer les conditions de vie et de travail des journalistes.A l’entame de son allocution, il a apprécié la perpétuité de cette traditionnelle présentation de vœux qui se tient au Palais de Koulouba, chaque année, et le traitement privilégié réservé à l’endroit des médias.Au nom de l’ensemble des professionnels des médias, le président Danté a formulé ses vœux, les meilleurs du nouvel an, à l’endroit du président de la transition, et l’ensemble des Maliens.Pour lui, dans la période de transition ou se trouve, aujourd’hui, notre pays, il juge nécessaire de faire le point et de se projeter vers l’avenir pour relever les défis avec efficacité et efficience.En faisant l’historique de l’année 2022 qui a été une année de grands défis politiques, sociaux, sanitaires et autres, il se réjouie de l’absence de journalistes incarcérés dans nos prisons, mais en dénonçant les nouvelles formes de menaces d’agressions physiques, le chantage.Il n’a pas manqué de rappeler, au Président, Assimi Goïta que l’année 2022 s’est achevée sans véritable avancée dans l’affaire Birama Touré, disparu depuis 7 ans, et les nouvelles des animateurs radios, Hamadoun NIALIBOULY et Moussa Bana DICKO, enlevé dans le centre du pays depuis 2020 qui sont toujours sans nouvelles. A ceux-ci, s’ajoute le journaliste français, Olivier DUBOIS, kidnappé à Gao dépuis un an.Concernant, l’aide à la prèsse, il a exprimé l’indignation des professionnels des médias, car l’atmosphère en 2022 était viciée par l’incohérence et l’irrégularité de la politique d’aide à la presse. « L’irrégularité et l’insignifiance de l’appui financier de l’état. La somme de 23 millions alloué comme aide à la presse, en 2022 ne permet même pas d’assurer le fonctionnement de la Maison de la presse, dans un paysage médiatique de plus de 450 radios, 42 télévisions, plus de 1250 parutions, 60 journaux en ligne », a-t-il expliqué.Le Président de la Maison de la presse a profité de l’occasion pour expliquer au Col Assimi Goïta, le rôle combien complémentaire des médias et des autorités pour la réussite de la transition.« Pour les médias, notre objectif est de susciter l’émergence d’une presse plus professionnelle et responsable. Respecter la vérité, servir en priorité les intérêts du citoyen, conserver notre indépendance, et fournir une information complète et équilibrée. Quant à l’objectif des autorités, il s’agira de susciter l’émergence d’un citoyen malien nouveau avec un esprit patriotique élevé. Le respect de la souveraineté de notre pays et de nos choix stratégiques ainsi que la défense des intérêts vitaux du peuple malien, sont les principes qui guident votre action », dit-il avant d’indiquer que pour l’atteinte de ces objectifs précités, les médias sont incontournables.Il a rappelé au Président de la transition que les médias resteront toujours la colonne vertébrale pour l’atteinte des différents objectifs fixés par la transition, à savoir : un Mali où le citoyen où la citoyenne a accès à tous les services sociaux de base : manger à satiété, boire à suffisance de l’eau potable, accéder à l’énergie, bénéficier des soins de santé et plein d’autres.Ousmane FofanaSource : mali24.info

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × deux =