octobre 16, 2021
Actualités Actualités Top 1

Union pour la République et la Démocratie (URD) : Une pétition pour réclamer une conférence nationale extraordinaire

Des voix s’élèvent au sein de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) pour réclamer la convocation et la tenue d’une conférence nationale extraordinaire dans un délai de 20 jours pour remembrer le bureau exécutif national.
Une pétition signée par 130 responsables de l’URD demandant la convocation et la tenue d’une conférence nationale extraordinaire circulent depuis sous les manteaux.
Pour appuyer leurs argumentaires, ils mettent en avant l’article 54 des statuts du Parti qui stipule que « la conférence nationale extraordinaire est convoquée par le BEN au moins 15 jours avant sa tenue, ou à la demande des 2/3 des membres du BEN, ou des 2/3 des Sections. Elle ne peut porter que sur son ordre du jour ». Mais aussi le rapport de la commission n°1 des assises tenues au CRES, lequel rapport avait formulé la tenue de la conférence nationale avant la fin du mois de juin. Jusque-là, aucune convocation de la conférence nationale par le Président Salikou Sanogo.
Au regard des textes du parti de la poignée des mains, la légalité de la demande ne souffre d’aucune ambiguïté. Et les pétitionnaires ont le droit de réclamer la tenue de cette conférence nationale extraordinaire qui devrait se tenir n’eut été le décès brutal de l’honorable Soumaïla Cissé, rappelé à Dieu, le 25 décembre 2020.
Selon une source proche de la formation politique de Feu Soumaïla Cissé, la vie du parti n’a pas été au cours des 8 derniers mois un long fleuve tranquille. Les rapports des commissions de travail mis en place par la direction du Parti sont restés lettres mortes, les réunions du Secrétariat exécutif sont devenues des séances houleuses et stériles pour faire avancer le parti. La réunion des vices présidents avec les présidents d’honneur n’a pas permis de déboucher sur une solution pouvant résoudre le différend à l’interne.
A noter que ces disfonctionnements sont très antérieurs à la venue de DR Boubou Cissé a L’URD. C’est une bataille de leadership qui ne concerne pas la candidature à la présidentielle.
« Fuir les problèmes ne paraît pas une solution viable. La gestion par pourrissement est toujours catastrophique. Il vaut mieux étaler les problèmes à l’intérieur de la famille et chercher des solutions courageuses plutôt que de nier les problèmes qui risquent d’impacter lourdement la cohésion du Parti. Seule la vérité doit prévaloir. Le reste nous éloignera du but recherché qui est l’entente », nous confie un haut cadre du parti sous le couvert de l’anonymat.
Selon de sources concordantes, plus de 130 membres du BEN ont déjà signé la pétition . Les signataires demandent la tenue dans un délai de 20 jours pour remembrer le bureau exécutif national de l’URD.

Idrissa Sidibé

malisite.net

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *