janvier 27, 2023
Actualités Actualités Top 2

Souveraineté retrouvée du Mali : « Il faut arrêter de nous distraire……. »

Dans une déclaration qu’il a faite, le comité de pilotage du mouvement Espoir Mali Kura(EMK) sous la houlette de l’ancien Ministre Cheick Oumar Sissoko n’a pas été tendre avec la transition qui a décidé d’instituer le 14 janvier à la journée nationale de la souveraineté retrouvée. 

Contrairement à beaucoup de maliens, les membres du mouvement Espoir Mali Kura(EMK) ne sont  pas d’accord avec la célébration du 14 janvier sous l’angle de la souveraineté retrouvée même s’il reconnait que cette date reste mémorable pour le peuple malien.

 Qui a fait un acte de résistance à l’ennemi et contre les mesures criminelles prises le 9 janvier 2022 à Accra par la CEDEAO, aux fins de punir et déstabiliser notre pays,

Pour preuve, le mouvement trouve que le territoire malien, à cette date, était loin d’être libre à cause, dit-on, de la présence de militaires français et leurs bases militaires dans certaines localités du nord comme Gossi, Tombouctou, Gao, Ménaka, Kidal et Tessalit. A cause aussi de la présence de la Minusma et 14000 civils et militaires des Nations Unies « patrouillant partout à leur guise sans coup férir, comme en terrain conquis ». Sans oublier les groupes armés et terroristes de toutes obédiences confondues. 

« Il y a à l’évidence une tentative d’effacer de notre mémoire Modibo Keita et ses compagnons de l’US RDA », estime le mouvement EMK. Et de poursuivre que la première tentative fut le discours du premier Ministre Choguel aux Nations-Unies vu comme le meilleur et le plus grand jamais lu par un dirigeant Malien à l’assemblée générale des Nations Unies. 

Selon EMK, c’était une insulte à Modibo Keita et à Ousmane Ba, son Ministre des Affaires Étrangères dont les interventions mémorables en ce même lieu, rassemblaient à leurs côtés le Tiers Monde, les pays du Sud, les Non-alignés. « Ceux-ci faisaient siens leurs propos que beaucoup d’entre eux attendaient avant de faire leurs allocutions », témoigne le mouvement. 

D’ailleurs, explique-t-il, Modibo, ses compagnons de l’US RDA et le peuple Malien ont saisi le sens de l’histoire, et engagé dans les années 40 et 50 la lutte contre l’empire colonial français. « Cette lutte a abouti à l’indépendance nationale, un certain 22 Septembre 1960. Ce jour historique est incontestablement la Journée de la Souveraineté retrouvée après près de 60 ans de colonisation », atteste le mouvement EMK. 

Ainsi, EMK a tenu à préciser que cette souveraineté a été suivie d’acte comme la création de l’Armée nationale, la décision de retrait des troupes françaises de notre sol et la création de la monnaie nationale, le franc malien. « Il faut arrêter de nous distraire et de donner un autre sens à l’histoire », fulmine le mouvement, s’adressant aux autorités de la transition.

Coulibaly A

Source: mali24

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × un =