décembre 8, 2022
Actualités Actualités Top 1 Actualités Top 2

Retour sur scène du M5 Rfp- Mali Kura : Difficile Médiation entre Choguel K Maiga et Konimba Sidibé

Le Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques, Mali Kura, semble signer son retour sur la scène politique après quelques mois d’absence  et certainement de la plus remarquable des manières. Il a tenu le mardi 25 octobre 2022 une conférence de presse pour se prononcer sur un certain nombre de sujets comme entre autres L’avant-projet de la nouvelle Constitution, la Vie chère, la gouvernance sous la transition, l’affaire des 46 soldats ivoiriens, la plainte du Mali contre la France,  la détérioration de la situation sécuritaire. Le Comité Stratégique du M5 RFP n’a pas porté de gant pour dénoncer certaines pratiques, voire les tares du régime transitoire. Cette conférence de presse est tenue après celle de la tendance opposée, à savoir le M5 RFP Choguel K Maiga. Qui de la tendance de Konimba Sidibé ou de celle de Choguel K Maiga va-t-elle être l’interlocutrice de la junte ? Laquelle de deux tendances  pourrait-elle se targuer d’avoir la légitimité ?  

Un mois au paravent la tendance de Choguel K Maiga avait fait le même exercice par l’intermédiaire de Me Mountaga Tall et ses camarades, mais cette sortie de Me Tall ressemble beaucoup plus à une motion de soutien qu’à un diagnostic conséquent de la situation. En effet, Le fossé semble désormais se creuser entre les deux tendances l’illustration parfaite est la tenue séparément de deux conférences par deux structures utilisant les mêmes sigles.   Konimba Sidibé et ses amis se démarquent totalement  de l’autre  tendance du M5 RFP dont Me Tall semble jouer le rôle de leader en l’absence du PM Choguel K Maiga « en repos forcé ».

 Autant le M5 RFP de Konimba Sidibé est très critique vis-à-vis du régime transitoire, autant la tendance de Choguel caresse dans le sens de poils d’où l’impossible Médiation  entre les désormais protagonistes. Le divorce semble désormais  consommer entre les deux tendances du Mouvement du 5 juin Rassemblement des Forces Patriotiques, tant les positions vis-à-vis du pouvoir et les grilles de lecture des événements sont antagoniques. Si le M5 RFP dont se réclame Me Mountaga Tall est un soutien inconditionnel à la transition et peint en blanc les actions posées par les autorités actuelles du Mali,  celui de Konimba Sidibé voit les choses différemment. Pour ces leaders qui sont  entre autres Konimba Sidibé, Mme Sy Kadiatou Sow, Modibo Sidibé, Me Mohamed Ali Bathily, le Mali se porte mal et même très mal d’où la nécessité d’unir les forces pour faire face au péril.

En effet, au mois de septembre 2022,  le M5 RFP tendance Choguel K Maiga  a tenu une conférence au cours de laquelle Me Mountaga Tall a fait une déclaration. Deux principaux sujets ont, semble-t-il dominé son intervention, à savoir la plainte du Mali contre la France et l’affaire des « 46 mercenaires ivoiriens » détenus au Mali. Pour Me Tall le Conseil de sécurité de l’O.N.U devrait examiner sans délai la plainte du Mali contre la France et d’ajouter qu’il y va de l’honneur et de la crédibilité de la France et surtout de l’organisation mondiale qu’est l’O.N.U. Dans son réquisitoire le célèbre avocat malien a défendu  sans réserve la position des autorités maliennes. Il a même répété à satiété les éléments que les autorités  ont évoqués. En effet, le Ministre des affaires étrangères et de la Coopération internationale, M Abdoulaye Diop a dit détenir des preuves contre la France.

Sur l’affaire des 46 mercenaires ivoiriens, Me TALL est partisan de la ligne dure, car il a défendu la position du gouvernement et a déploré l’attitude du gouvernement ivoirien et  de la CEDEAO. Pour Me Tall l’organisation sous régionale aurait  eu la maladresse de tenir son sommet en dehors de sa zone (Espace CEDEAO) et surtout de débattre d’une question concernant le Mali en l’absence de ce dernier. Le M5 RFP tendance Choguel pense sans ambages que les hommes en uniformes qui étaient au nombre de 49 dont 3 femmes libérées par la suite, et qui ont débarqué à l’aéroport international Bamako Sénou du  Mali en provenance de la Côte d’Ivoire, ne sont ni plus ni moins que des mercenaires et par conséquent doivent être traités comme tels. Dans l’extrait de sa déclaration que nous avons écouté il n’a nullement pas été question des autres préoccupations majeures de l’heure, à savoir l’insécurité, la vie chère, les élections à venir. A-t-il fait sciemment d’occulter les sujets qui fâchent la transition?

A l’opposé de Me Tall, le mardi 25 octobre 2022 la tendance du M5 RFP version  Konimba Sidibé a aussi tenu une conférence de presse pour donner sa position sur les questions brûlantes du moment qui sont  entre autres, l’avant-projet de la nouvelle Constitution, la Vie chère, la gouvernance sous la transition, l’affaire des 46 soldats ivoiriens, la plainte du Mali contre la France,  la détérioration de la situation sécuritaire. Pour le M5 RFP Mali Kura le moment ne sied pas pour rédiger une nouvelle Constitution. Pour Konimba et ses camarades en le faisant on viole allégrement l’article 118 de la Constitution en vigueur, qui stipule : qu’ « aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire ». S’agissant de la vie chère, le Comité stratégique du M5 RFP Mali Kura exhorte les autorités à tout mettre en œuvre pour soulager la souffrance des populations. Ils  n’ont pas porté de gants pour fustiger la mal gouvernance avec son corollaire de corruption, d’impunité, de clientélisme, bref des pratiques qui ont été dénoncées sous le régime précédent. Concernant la situation sécuritaire, le M5 RFP Mali Kura pense qu’elle s’est fortement détériorée, même s’il reconnait une certaine montée en puissance des FAMa. Pour ce qui concerne l’affaire des 46 soldats ivoiriens, le comité stratégique du M5 RFP Mali Kura demande leur libération sans délai, afin d’apaiser les relations entre la Côte d’Ivoire et le Mali. Enfin pour la plainte du Mali contre la France au Conseil de Sécurité de l’O.N.U les conférenciers affirment sans ambages que le Conseil de Sécurité doit donner une suite favorable à cette plainte du Mali qui est non moins membre de l’O.N.U

En définitive, rien qu’en faisant le parallèle entre les deux positions, à savoir celle du M5 RFP Mali Kura de Konimba Sidibé et la position du M5 RFP tendance Choguel, on en déduirait que le divorce est consommé. Il reste maintenant à savoir qui de deux tendances sera l’interlocutrice de la junte ? Ou encore qui a la légitimité ?

Youssouf Sissoko      

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × 3 =