octobre 16, 2021
Actualités Top 1 Politique

Mamadou Igor Diarra, candidat à la candidature de l’URD : Le BEN/ URD a cinq bonnes raisons pour choisir Igor

Le Bureau Exécutif National de l’Union pour la République et la Démocratie, BEN/URD aura à procéder par élimination entre dix candidats jusqu’ à l’ultime choix, celui qui portera le brassard de capitaine du parti de la poignée des mains, à l’élection présidentielle prochaine au Mali. Si toutes les dix candidatures ont été déposées et acceptées pour être plus tard examinées par une commission qui sera mise en place par le parti, force est de reconnaitre que celle de Mamadou Igor Diarra semble être la plus prometteuse, si l’URD veut atteindre les hauteurs de Koulouba. Cette candidature répond à cinq grandes qualités suffisantes pour un candidat afin d’avoir la confiance du peuple. Ces qualités vont de l’intégrité morale, à la compétence, en passant par l’expérience, la capacité de rassembler et enfin son carnet d’adresses ou ses relations en dehors du Mali.

Les membres du Bureau Exécutif National du parti de Soumaila Cissé auront du pain chaud sur la planche, tant les dissensions sont énormes et le consensus difficile à trouver entre les protagonistes. Ceux qui ambitionnent aujourd’hui de devenir le porte étendard de l’URD à la prochaine présidentielle au terme de la transition, ont fait acte de candidature. A la date de clôture, le 24 septembre ils étaient au nombre de dix candidats.

En effet, dix candidats se sont positionnés sur la ligne de départ pour une course qui sera arbitrée par les cadres du parti. Si tant est que l’URD ne veut plus rester à l’opposition, le parti doit faire preuve de réalisme en ne cédant non seulement pas à l’appât du gain facile, compromettant ainsi l’avenir de toute une génération, mais aussi et surtout en choisissant le cheval gagnant. En mettant les égos surdimensionnés et les ambitions démesurées de côté, en se laissant guider par la seule raison, incontestablement Mamadou Igor Diarra sort du lot et est à même de remporter la prochaine présidentielle s’il a le quitus de l’URD et cela pour cinq raisons :

La première est sans nul doute son intégrité morale

Il fait incontestablement partie des cadres qui ne trainent pas des bruits de casseroles après leurs gestions des affaires de l’Etat. Il fut ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau sous ATT et surtout ministre des Finances sous IBK, là où certains de ses successeurs auront bientôt des ennuis judiciaires. Il est réputé être un homme pragmatique et rigoureux en matière de gestion des finances publiques.

La deuxième raison est sa compétence

L’une des qualités de Mamadou Igor Diarra est surtout sa compétence à toute épreuve, c’est pourquoi il va de promotion en promotion, de la BDM-SA, à la BIM-SA, en passant par la BOA dont il est actuellement le coordinateur des huit pays de l’UEMOA. Les commerçants maliens retiennent de son passage à l’hôtel des finances, comme étant l’un des meilleurs ministres des finances pour avoir épongé la dette intérieure et permettre aux commerçants de faire de bons profits et surtout un ouf de soulagement. Les fonctionnaires ne tarissent pas d’éloges à l’égard de Mamadou Igor pour avoir institué le paiement des salaires le 25 de chaque mois.

La troisième raison est l’expérience

Après plus de trente ans de carrière professionnelle et deux passages au gouvernement du Mali avec deux régimes différents, Mamadou Igor Diarra semble avoir plus d’expérience que les autres candidats à la candidature de l’URD. Et est à même de mettre cette expérience au service de son parti et du Mali pour le sortir de l’abyssal trou dans lequel il est plongé.

La quatrième raison est sa capacité à rassembler

Mamadou Igor Diarra est celui qui pourrait fédérer toutes les tendances en belligérances au sein de l’URD. Selon nos informations quand les autres candidats se vouent une haine viscérale, se taclent via des médias, ils tendent tous la main à Mamadou Igor Diarra, dans le but de constituer un large front avec lui. Donc jouissant de cette considération et n’étant pas étiqueté de tel ou tel clan, il est capable de rassembler d’abord au sein de l’URD et même au-delà, car pour gagner les élections présidentielles il faut ratissez large ailleurs, alors par son aura et sa vision il en est capable.

La cinquième raison est son carnet d’adresse Parmi tous les dix candidats

Mamadou Igor Diarra semble être celui qui a un bon carnet d’adresse. D’abord il est très proche de tous les chefs d’Etat de la sous-région par sa profession. Et dans le contexte actuel il peut être un trait d’union entre le Mali et la Russie et entre le Mali et les pays occidentaux comme la France. S’agissant de la mobilisation des fonds pour le développement du pays, pour avoir un passé moins tumultueux il jouit d’une crédibilité et pourrait emmener beaucoup de bailleurs de fonds au Mali. En somme, comment peut-on avoir des tels atouts et ne pas être le choix de l’URD pour la présidentielle à venir. Si tant est que ce parti veut réellement remporter les prochaines élections, il doit faire un choix gagnant et Igor en est un. Donc à la lumière de ces arguments les membres du BEN/URD ont un bon sujet de méditation tout comme l’ensemble des cadres du parti de Soumaila Cissé.

Youssouf Sissoko

Infosept

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *