janvier 27, 2023
Actualités Actualités Top 2 Divers

Mali : Multiplication des attaques terroristes aux portes de Bamako

Malgré les efforts colossaux déployés par les autorités de la transition, afin d’éradiquer les actes terroristes, les menaces et les attaques des forces obscurantistes gagnent du terrain. Ces derniers temps, plusieurs attaques ont été perpétrées sur de grands axes routiers aux alentours de la capitale malienne. Inefficacité du dispositif sécuritaire mise en place par les autorités ou nouveau mode opératoire des fous de Dieu pour créer la psychose ?

Dans ces derniers jours, plusieurs localités du pays ont été l’objet d’attaques des forces du mal. On peut citer, l’attaque simultanée du lundi 02 Janvier 2023, du poste de péage de Kassela et du poste des sapeurs-pompiers de Marakacoungo, sur l’axe Bamako-Ségou, qui a fait cinq victimes dont deux (2) agents des pompiers et trois (3) civils. Une attaque revendiquée par Al Qaida, dans un communiqué authentifié par l’ONG américaine SITE, spécialisée dans le suivi des groupes radicaux.

Quelques jours après, dans la nuit de dimanche à lundi 09 Janvier 2023, le poste de la gendarmerie de Sébékoro, dans la région de Kita, sur la route RN24, a été la cible d’une attaque terroriste perpétrée par des individus non identifiés. Ensuite quelques heures plus tard dans la même nuit, le poste du bureau des douanes de Diédiéni, dans le cercle de Kolokani, région de Koulikoro a été la cible des tirs nouris par des hommes armés non identifiés.

Hier mardi 10 Janvier, 2023, une mission des FAMA sur l’axe Ténékou-Macina a engagé à plusieurs reprises de violents combats contre des Groupes Armées Terroristes (GAT), après avoir été victime de plusieurs incidents à l’engin explosive improvisé, d’abord entre Dia et Diafarabé, ensuite entre Koumara et Macina. Le bilan de ces combats fait état de 03 morts, 05 blessés et 03 véhicules immobilisés coté FAMA et sept (07) terroristes ont été neutralisés.

Si ces attaques perpétrées aux alentours de la capitale malienne inquiètent les populations, elle semble être une stratégie des GTA destinées à tromper la vigilance des FAMA sur le terrain afin qu’elles réduisent le dispositif sécuritaire au centre et au nord pour se concentrer sur Bamako et alentours. 

Ousmane Fofana

Source : mali24.info

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × trois =