janvier 27, 2023
Actualités Actualités Top 2 Politique

Mali : les recettes du CNID-FYT pour une élection apaisée !

Fidèle à sa tradition, le parti Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID-Faso Yiriwa Ton), a tenu ce mercredi, la 24e édition de présentation de meilleurs vœux à la presse. C’était à la Maison de la presse, sous la présidence de Me MountagaTall, en présence des cadres et sympathisants du CNID-FYT et d’une parterre d’hommes de médias. Occasion pour le parti de se prononcer sur le processus électoral et référendaire au Mali.

Pour la circonstance, il avait à ses côtés le président de la Maison de la Presse M. Bandiougou Danté ; celui de l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne, M. Modibo Fofana. S’y ajoutent la représentante de l’URTEL et celui de l’UNAJEP. Ainsi, le président du CNID-FYT a reconnu que la presse joue un rôle déterminant non seulement dans l’enracinement de la démocratie et la consolidation des bases économiques et sociales de notre pays mais aussi dans la réussite de la Transition en cours.Et de poursuivre que de par leur rôle, les journalistes et acteurs des médias sociaux peuvent être l’interface entre les pouvoirs publics et les citoyens. Bien qu’elle soit un pilier de la démocratie, Me Tall trouve de même que celle-ci a des faiblesses.C’est pourquoi, il a appel à œuvrer à la consolidation d’une presse libre et économiquement viable.L’occasion était opportune pour le président du CNID-FYT de se prononcer sur l’actualité politique marquée notamment par le processus d’élaboration de la nouvelle Constitution et l’élection présidentielle prévue en 2024 dont l’organisation suscite, à ses dires, des doutes.« Nombre de nos compatriotes émettent des doutes sur notre capacité à organiser tous les scrutins prévus », a-t-il estimé. Cependant, il propose qu’il faut d’abord travailler à une bonne organisation des différentes échéances électorales.A cet égard, le président du CNID-FYT trouve qu’il faut d’abord et avant tout rendre I’AIGE rapidement opérationnelle. Enfin, ajoute-il, il faut travailler dur pour que les citoyens croient en l’importance de leurs bulletins de vote et adhèrent au processus électoral.A cela, il a ajouté la nécessité de faciliter en toute sécurité l’accès aux bureaux de vote mais aussi detravailler à une claire compréhension des techniques de vote. « Avec ces conditions essentielles il serait possible de relever le défi d’organiser des élections inclusives, transparentes, régulières et dont les résultats seront acceptés par tous », a-t-il conclu.

Coulibaly ASource: mali24

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix − 9 =