décembre 8, 2022
Actualités Actualités Top 1 Actualités Top 2

Lutte contre le terrorisme : L’Armée dit avoir capturé un commandant de la Katiba

L’information a été donnée par la direction chargée des informations des Forces armées maliennes (FAMa) dans son communiqué hebdomadaire, le 7 octobre. C’était également l’occasion de faire le point de la situation sur le terrain, dans la lutte contre le terrorisme. 

Le document révèle l’interpellation, le 27 septembre dernier, de 05 suspects terroristes à la foire de Sofara (Région de Mopti) parmi lesquels Alhadji Diakité, connu sous le nom d’Abou Anass. L’intéressé, présenté par le porte-voix de l’armée comme «un responsable de la Katiba Macina et commandant des secteurs de Sofara et Bandiagara», a été interpellé en même temps qu’un autre suspect en la personne d’Amadou Diakité, «responsable de la Katiba Macina, commandant les secteurs de Quenkoro et Mafouné».

« Le 29 septembre 2022, une action aéroportée dans le secteur de Ganguel , cercle de Djenné, Région de Mopti, a fait le bilan de 01 blessé léger FAMa, 02 terroristes neutralisés, 04 motos, 01 pirogue et 01 hameau détruits, 02 motos, plusieurs armes, des chargeurs de PM, des talkies walkies, des commandes à distance et des objets divers récupérés.

Du 03 au 05 octobre 2022, des patrouilles d’opportunité menées et appuyées par des frappes aériennes dans le secteur de Tiemaba et Bamada, cercle de Niono à la recherche d’un groupe terroriste en mouvement et auteur de harcèlement contre les populations civiles ont fait un bilan de 31 terroristes neutralisés, 02 bases et plots logistiques détruits, de même que tous les matériels lourds», mentionne le communiqué l’armée.

L’état-major souligne également que d’autres frappes aériennes ont ciblé une position terroriste dans le secteur de Saré Dina, situé à 12km au Nord – Est de Kouakourou, tandis qu’à Sofara une fouille de la localité a permis d’interpeler 33 autres présumés terroristes. Des enquêtes ont par ailleurs permis d’identifier formellement 15 terroristes recherchés et fichés dans les bases de données.

Dans le même temps s’est poursuivie la recherche de suspects terroristes étrangers en mission de recrutement de locaux dans le secteur de Diabaly. Elle s’est soldée par la localisation d’objectifs ciblés par des tirs d’artillerie, apprend-on, pendant qu’une mission de reconnaissance offensive des FAMa a interpelé 04 suspects terroristes dans le secteur de Konna (région de Mopti). Le communiqué fait état également de l’interpellation de plusieurs suspects et de la saisie de nombreux arsenaux de guerre parmi lesquels des véhicules et des minutions, des batteries et divers objets de fabrication d’engins explosif improvisés saisis dans les localités de Diengueni – Foulbé et Gouni – Foulbé, à 32 km au Nord – Est de Sofara où s’est installé une base de la Katiba Macina.

En ce qui concerne les régions de Gao et Ménaka, les opérations ont surtout priorisé la collecte de renseignements sur les terroristes responsables d’exactions contre les populations – mais il n’en demeure pas moins que la moisson s’est enrichie par la récupération de 03 tricycles et 05 motos, entre autres, dans les alentours de la mare de Tessit.

C’est là également que des frappes sur 02 plots logistiques terroristes s’est soldée par la neutralisation de 08 terroristes et de nombreux autres blessés ainsi que la destruction quantité de matériels.

Par ailleurs, une mission d’escorte de 160 véhicules civils a été prise à partie par des hommes armés, dans les environs de Fafa (Région de Gao) avec un bilan de 06 blessés et 04 camions endommagés.

Dans la même région de Gao, précisément à Djebock, que les FAMa ont mené, entre les 03 et 06 octobre 2022, des patrouilles de réassurance des populations suivie d’actions civilo – miliaires et consolidé la plateforme aéroportuaire de Gao suite au crash du Sukhoi – 25 en vol d’entrainement et de réassurance des populations.

La partie sud du pays n’est pas en reste. Dans le secteur de Koutiala les FAMa ont procédé à l’interpellation d’un grand terroriste logisticien fortement recherché, tandis qu’une patrouille de réassurance des populations conduite a été brillamment conduite, le 6 octobre, dans le village de Toumanibougou (cercle de Kati).

Les opérations d’envergure ont aussi abouti à découverte de deux engins explosifs improvisés (EEI), le 7 octobre, à environ 700 m du village de Guiré, dans la Région de Nara où l’effort de renseignements sur les secteurs de Mourdiah et Kaloumba s’est accentué en vue de retrouver des terroristes auteurs de la pose d’EEI contre un convoi logistique sur l’axe Nara – Kwala, le 02 octobre 2022.

La Rédaction

le témoin

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt + vingt =