janvier 27, 2023
Actualités Actualités Top 1

Espace d’Interpellation Démocratique(EID): 84 dossiers non retenus et motivés au Mali

La 26eme édition de l’Espace d’Interpellation Démocratique (EID) s’est ouverte, ce samedi 10 décembre 2022 au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). C’était sous la présidence du ministre d’Etat le colonel Abdoulaye Maiga qui avait à ses cotés plusieurs autres membres du gouvernement des représentants du conseil national de transition CNT, les autorités communales, les défenseurs des Droits de l’Homme et plusieurs autres invités.

Ce qu’il faut retenir , 280 dossiers retenus 53 pour lecture, 153 pour suite à donner, 74 non retenus et 47 satisfaits en 2021, contre 334 dossiers retenus dont 28 pour lectures 215 pour suite à donner et 84 non retenus et motivés en 2022. C est la quintessence de l’espace d’interpellation Démocratique.

Considérée, comme une tribune d’expression des sans voix, l’espace d’Interpellation démocratique (EID) est devenu au file des années un espace pour mettre les citoyens dans leurs droits, longtemps cherché en vain même souvent avec une décision de justice en main. C’est aussi une tribune d’expression qui permet de résoudre les problèmes entre citoyens sans passer forcement par la justice. Et en 26 éditions l’Espace d’Interpellation Démocratique est devenu pour bon nombre de citoyens lésés dans leurs droits, une occasion d’interpeler et surtout de demander réparation du préjudice subi. Pour cette 26eme édition, la plupart des réclamations portent sur le foncier, la régularisation des situations administratives, les problèmes de pension et de paiement de prestation de service rendu tels sont les contrats de marchés public etc. Cet espace a été une occasion pour les associations de défenses de droits de la femme de faire un plaidoyer au près du gouvernement en faveur de l’amélioration des conditions de vies et de travail des femmes déplacées et de l’abandon des violences basées sur le genre VBG au Mali.

De janvier 2012 à nos jours l’association pour le progrès et la défense des droits des femmes APDF a enregistré 448 cas de violences basées sur le genre et sans oublier les cas de feminicide qui est en recrudescence. Aux termes de la loi n°97-022 du 14 mars 1997, instituant le Médiateur de la République, celui-ci est une autorité indépendante.

Mohamed Kanouté

mali24

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois + cinq =