décembre 8, 2022
Actualités Actualités Top 2 Divers

Dr. Aly Tounkara, sur la militarisation de la police : « Un coup de semonce »

A l’issue du Conseil des ministres du mercredi dernier, le Conseil a adopté un projet de texte qui consacre la militarisation de la Police nationale et de la Protection civile.

Ce projet de texte est un coup de semonce sur la tête des policiers nous dit Dr. Aly Tounkara, expert au Centre des Etudes sécuritaires et stratégiques au Sahel (CE3S).

Conformément aux recommandations des Assises nationales de la Refondation de l’Etat (ANR) qui avaient demandé la militarisation de la police nationale. Dans un projet de texte pris en Conseil des ministres le mercredi dernier, le Conseil a adopté par décret la militarisation de la Police nationale et la Protection civile. L’objectif de ce projet de texte selon les autorités de la Transition, est de permettre à renforcer la sécurité dans les zones reconquises par l’armée en déployant la Police nationale et la Protection civile.

Cette militarisation fait suite à la commémoration de la journée du 4 octobre consacrée à la Police nationale. Ce projet de texte a coïncidé aussi avec le renouvellement des bureaux du syndicat des Officiers et Commissaires de police. Mais pour beaucoup d’observateurs, cette militarisation est synonyme de la fin du syndicalisme dans ce corps très décrié par la population et un retour aux années pré 1991. Pour Dr. Aly Tounkara, expert au Centre des Etudes sécuritaires et stratégiques au Sahel (CE3S), ce projet de texte est un coup de semonce sur la tête des policiers. « C’est ce à quoi ressemble l’adoption de ce projet de texte et de surcroit en catimini au surlendemain de la journée de la Police… », dit-il.

Selon notre expert le sentiment partagé par beaucoup de policiers est que la démarche n’a pas été inclusive et démocratique comme si les concernés n’ont pas eu droit à la parole. « L’argumentaire sécuritaire et les attentes de certains Maliens lors des ANR sous-tendent ce choix. En théorie, ce projet doit passer devant le Conseil national de Transition pour approbation avant d’être publié dans le Journal officiel », a-t-il affirmé.

A en croire Dr. Aly Tounkara, la Police est un corps de sécurité qui s’est transformé en un corps de spoliation et de brigande par le fait que certains policiers, mais pas tous, qui confèrent à la Police un statut de corps corrompu. Tout de même notre expert au Centre des Etudes sécuritaires et stratégiques au Sahel pose des questions sans réponses concernant cette militarisation.

Comment rester aussi proche de la population et agir en militaire ? Comment rompre avec des pratiques malsaines vieilles et érigées en mode d’opération à certains égards par la hiérarchie-elle-même ? La militarisation est-elle un gage suffisant pour plus d’éthique et de morale chez l’agent de police ? Comment convaincre les partenaires au développement de continuer à soutenir la Police et la Protection civile en termes de formation et d’équipement en dépit de leur militarisation ?

Ousmane Mahamane

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − 14 =