décembre 8, 2022
Actualités Actualités Top 1 Actualités Top 2

Délinquance foncière à  Bema/cercle de Diéma : La jeunesse accuse et le maire se défend !

Alors qu’il appelé à reverser les acquis et faire développer sa commune à travers la réalisation des services sociaux de bases, le Maire de la commune rurale de Bema dans le cercle de Diéma aurait d’autres agendas. C’est pourquoi, la jeunesse de Bema accuse  le Maire de Bema de se déguiser en vrai spéculateur foncier : espaces publiques et de récréation, rien n’est épargné au vu et au su de tous. La jeunesse révoltée, interpelle les autorités compétentes.

Face à cette pratique qui n’est pas digne d’un Maire, la jeunesse de la commune de Bema a voulu prendre son destin en main en essayant de rappeler le Maire à l’ordre. Selon les informations venant du milieu juvénile, les tentatives de pourparlers avec le Maire ont toutes voué à l’échec.

Plus grave selon nos sources jeunesses, c’est que le Maire de Bema se croyant tout permis, tente de manipuler les forces de l’ordre qu’il croit tenir par le cordon de la bourse pour interpeller toute personne désireuse de s’opposer à lui dans cette mauvaise posture.

Pas plus tard que le lundi 14 novembre dernier,toujours selon informations, les jeunes ont tenu une réunion afin de prendre langue avec le maire sur la gestion domaniale de leur commune. Il ne fallait pas car le maire voyait cette initiative de la jeunesse d’un mauvais œil sous le prétexte de contester son pouvoir.

Du coup, poursuivent nos sources,le Maire informe la gendarmerie à la suite d’une plainte pour interpeller les responsables de jeunesse déterminée à préserver la réserve foncière de leur commune. La dernière interpellation de la jeunesse par les forces de l’ordre date du jeudi dernier et ont fini par relâcher ces fils de Bema faute de preuve contre eux », nous confie-t-on.

Face à cette situation compromettante, les jeunes auront informé le préfet,les autorités administratives de Diema et de Kayes sur la délinquance foncière de leur commune. « En attendant, nous interpellons le président Assimi Goita qui doit en principe se rendre dans cette commune pour la pause de la première de la nouvelle cimenterie », alerte-t-on.

Joint par nos soins, le Maire dit être victime d’acharnement et d’un complot orchestré par ses détracteurs politiques. En raison de son agenda chargé, il a promis de nous expliquer de long en large cette affaire foncière dans les jours à venir. Cela, avec preuve à l’appui.

La rédaction

Mali24

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × quatre =