Actualités Actualités Top 2

APEJ : MOHAMED SALIA PROPOSE AISSATA DIAKITÉ AU POSTE DE DG

De sources bien introduites, le nouveau ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré est sur le point de nommer, la CEO du star-up, Zabban Holding, Aïssata Diakité en qualité de Directeur général de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ). Un casting hasardeux et un pari hautement risqué pour l’avenir de la structure.

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l’actualité malienne 

APEJ : MOHAMED SALIA PROPOSE AISSATA DIAKITÉ AU POSTE DE DG

 Par bamada.net 08/12/2020De sources bien introduites, le nouveau ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré est sur le point de nommer, la CEO du star-up, Zabban Holding, Aïssata Diakité en qualité de Directeur général de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ). Un casting hasardeux et un pari hautement risqué pour l’avenir de la structure.

En principe la décision de nomination de dame Aissata Diakité, n’est qu’une question de jour à la tête de la super structure APEJ. Des sources dignes de foi annoncent que sa décision est presqu’actée. Une erreur monumentale et un grand saut dans l’inconnu pour le jeune ministre qui à n’en pas douter scellera définitivement le sort de l’APEJ. Déjà en difficulté pour payer ne serait- ce que le salaire du personnel, à cause de la suppression de ses principales ressources notamment la taxe emploi jeune (TEJ), estimée environ à 9 milliards FCFA, la structure est sur le point de connaître une agonie au niveau de sa direction. Aissata Diakité que le ministre s’apprête à nommer n’a aucune expérience dans la gestion administrative et financière. Mieux, elle n’a aucune connaissance du fonctionnement de l’administration publique malienne encore moins un contact avec les structures d’emploi de jeunes ou des partenaires techniques et financiers du secteur. Sa seule expérience professionnelle se résume à son unité de conditionnement de jus ( Zabban holding).

Ils sont nombreux les responsables d’associations de jeunesses qui dès l’annonce de la rumeur sont montés sur leurs grands chevaux pour dénoncer. Ils sont persuadés que le nouveau ministre Touré veut sceller le sort de l’APEJ. Sinon, pensent-ils, pour relancer les activités de l’APEJ, le ministre doit plutôt s’atteler à rétablir la TEJ supprimée et démarcher les PTF pour qu’ils refinancent le secteur. Il y va de son bilan. Car, il en a besoin pour son évaluation dans l’équipe gouvernementale de la transition. Mieux, au lieu de cela, Mohamed Salia Touré veut promouvoir une stagiaire à la tête de cet EPA hautement stratégique dans la création et l’accompagnement des jeunes en termes d’emploi.

Créée en 2013, cette structure a connu une très grande instabilité institutionnelle qui a vu défilée neuf Directeurs généraux et neuf Présidents de Conseil d’administration.

Pour sûr, si cette décision se confirme, elle entrainera l’APEJ dans le tréfonds des abysses. Le temps pour Aissata Diakité de comprendre comment une administration fonctionne ou trouver les contacts des PTF les 16 petits mois restants de la durée de la transition seront écoulés. Un véritable gâchis que Mohamed Salia Touré va devoir porter sur sa conscience toute sa vie.

Dieu veille !

Harber MAIGA

Source: Azalaï Express

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × trois =