mars 2, 2024
Bamako,Mali
Actualités Actualités Top 2

« L’occupation illicite des trottoirs : la mairie du district de Bamako annonce la fin de l’anarchie.

Réunis ce mercredi 6 février 2024 autour du président de la délégation spéciale de la Mairie du District, le contrôleur général de police à la retraite, M. Balla Traoré, les représentants des six communes du district de Bamako, les commissaires de police et les services techniques ont décidé de s’attaquer à la problématique épineuse de l’insalubrité et de la gestion des voies publiques dans le district de Bamako. Depuis un certain temps, Bamako, la cité des trois caïmans, connaît un engorgement croissant de ses principales artères routières, avec son corollaire d’accidents aux conséquences souvent dramatiques. Cette mauvaise image, tant décriée par les usagers de ces voies, est sur le point de devenir un mauvais souvenir avec l’engagement de la délégation spéciale de la mairie du district de Bamako, qui décide de mettre fin à l’anarchie qui a trop duré. Cette rencontre, initiée par le président de la délégation spéciale de la Mairie du District, le contrôleur général de police à la retraite, M. Balla Traoré, vise à créer un cadre de rencontre et surtout d’échange sur la problématique de l’insalubrité et de la gestion des voies publiques dans le district de Bamako, en vue de sensibiliser les populations sur les conséquences de l’occupation anarchique des voies publiques et de l’insalubrité. Dans son exposé liminaire, le président de la délégation spéciale de la Mairie du District, le contrôleur général de police à la retraite, M. Balla Traoré, a souligné que de nos jours, l’occupation illicite des trottoirs constitue un sérieux problème dont la générosité et l’ampleur du phénomène n’échappent à personne, car c’est une situation complexe qui nécessite une synergie d’action pour venir à bout, au grand bonheur des usagers de ces voies. « Les maires, les commissaires de police et les services techniques, dans le cadre d’une synergie d’action, doivent sensibiliser davantage la population, notamment les occupants de ces voies, sur les conséquences néfastes de leur acte avant de les réprimer », a-t-il souligné. Avant d’ajouter : « Tout sera mis en œuvre, avec le concours des plus hautes autorités du pays, pour mettre fin à ce phénomène aux conséquences néfastes sur la population. » Tour à tour, les intervenants, le maire de la commune I du district de Bamako, Oumarou Togo, le chargé d’expédier les affaires courantes de la mairie de la commune II et le directeur régional de la police du district de Bamako, contrôleur général Seydou Diarra, ont salué la tenue de cette rencontre à sa juste valeur, pour le bonheur de la population. Selon eux, les collectivités sont confrontées à un problème d’évacuation des ordures et surtout à l’absence de dépôt final, ce qui complique la lutte contre l’insalubrité à travers la capitale. En ce qui concerne l’occupation anarchique des voies publiques, les intervenants ont assuré mettre tout en œuvre pour lutter contre ce phénomène, en mettant un accent particulier sur l’information et la sensibilisation.

Mohamed Kanouté
Source : Mali24″

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X