avril 21, 2024
Bamako,Mali
Actualités Actualités Top 1

ETRAIT DE LA MINUSMA : Dr. Madou Diallo, Ambassadeur et Directeur des Organisations Internationales, fait le point

Le Mali a récemment franchi une étape majeure dans le processus de retrait de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), avec le départ réussi de 1 734 Casques bleus sur les 15 000 (militaires et civils) que compte la Mission. Le mardi 5 septembre, les ministères des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ainsi que celui de la Défense et des Anciens combattants, ont organisé conjointement une conférence de presse pour annoncer le succès de la première phase de ce retrait stratégique.

Lors de cette conférence de presse, co-animée par le Dr. Madou Diallo, Ambassadeur et Directeur des Organisations Internationales au ministère des Affaires étrangères, ainsi que par le Colonel Souleymane Dembelé, Directeur de la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (Dirpa), plusieurs points cruciaux ont été abordés en lien avec le retrait de la Minusma.

Le Dr. Madou Diallo a mis en avant la création d’un Comité de suivi dédié à la mise en œuvre de la résolution 2690, spécifiquement axé sur le retrait de la Minusma. Composé de 17 ministres et d’un comité technique, ce comité a pour mission de définir les orientations politiques et stratégiques de ce processus de retrait.

Selon le Dr. Diallo, la première phase du retrait s’est conclue avec succès, marquée par la rétrocession au gouvernement malien des camps d’Ogossagou, Ber, Goundam et Ménaka. Cette réussite découle d’une coordination efficace entre les différentes parties impliquées dans le processus.

En ce qui concerne le désengagement du personnel, le Dr. Diallo a révélé qu’à ce jour, 22% des unités de police individuelle ont été désengagées, et il est prévu que d’ici la fin de septembre, 30% du personnel international auront quitté le Mali.

Il ressort de cette conférence de presse que le processus de rétrocession se poursuit, et la deuxième phase du retrait, prévue du 1er septembre au 31 décembre 2023, ciblera les camps de Tessalit, Aguelhoc, Ansongo, Kidal et Douentza. « À partir du 1er janvier 2024, la Minusma fera l’objet d’une liquidation, avec des unités de gardes laissées sur place pour sécuriser le matériel et les équipements non évacués, » a-t-on annoncé.

Quant aux préparatifs pour la deuxième phase, ils sont en cours. Cette phase met particulièrement l’accent sur des aspects tels que la protection de l’environnement, le transport du matériel, les autorisations de vol, les mouvements des contingents et la sécurité des convois.

Le Colonel Souleymane Dembelé, Directeur de la Dirpa, a salué le succès de la première phase du retrait de la Minusma, tout en soulignant le rôle essentiel joué par les Forces Armées Maliennes (FAMa) dans la rétrocession des camps, renforçant ainsi la montée en puissance de l’Armée malienne. En effet, ce processus de retrait marque selon les observateurs un pas significatif vers la souveraineté totale du Mali et la stabilisation de la région.

Adama Coulibaly

Source : mali24

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X