mars 2, 2024
Bamako,Mali
Actualités Société

Alerte au Mali : les terroristes en déroute multiplient les attaques contre les postes de contrôle

Du 10 au 11 avril, plusieurs localités du centre et du nord du Mali ont été la cible de menaces et d’attaques perpétrées par des forces obscurantistes.Dans la nuit du 9 au 10 avril, plusieurs opérateurs économiques de la commune rurale de Sirakolola, située à quelques kilomètres de la commune urbaine de Koulikoro, ont été victimes de vols ciblés par des bandits armés non identifiés. Malgré la poursuite et les ratissages menés par la Gendarmerie jusqu’à Kolokani, ces criminels sont restés introuvables.Juste 24 heures après cet incident, dans la région de Koulikoro, un véhicule de transport en provenance de Ménaka pour Gao en passant par Tawardé, au nord, a été la cible d’une attaque terroriste tragique. Selon nos sources, cette attaque est l’œuvre des combattants de l’État Islamique au Grand Sahel (EIGS). Trois personnes ont été exécutées et quatre autres blessées lors de cette attaque, avant que les terroristes ne prennent possession du véhicule.Le lendemain de cette barbarie, la ville de Tidermene, toujours dans le nord, a été attaquée par les combattants de l’EIGS. Ces derniers ont pris d’assaut la ville en tirant des coups de feu en l’air, avant de cambrioler des magasins. Plusieurs têtes de bétail ont été emportées par les terroristes, et d’autres sources font état d’enlèvements d’agents de santé, ce qui reste à confirmer.Le même jour, le 11 avril, une lâche et barbare attaque a été menée contre le poste de contrôle de Bla, au centre du pays. Vers 23 heures, le poste de sécurité de Bla, situé sur la RN-06 (route de Ségou), a été attaqué par des groupes armés terroristes (GAT). Deux personnes ont été blessées, dont un chauffeur de camion grièvement touché aux deux jambes par des balles, ainsi qu’un commerçant légèrement blessé. Des dégâts matériels ont également été constatés, notamment la destruction par le feu d’un véhicule de marque RAV4 stationné devant la douane. « Nous sommes soulagés de signaler qu’il n’y a eu aucune perte de vie humaine » déclare un agent sur place.Immédiatement informées, les forces de défense et de sécurité ont quadrillé la zone pour mener des opérations de ratissage. Pour aider ces forces à accomplir leur mission régalienne de défense et de sécurité, il est nécessaire de mettre en place une police de proximité avec la population civile, qui demeure les yeux et les oreilles des forces de sécurité. En réalité les terroristes sont mis en déroute par l’armée malienne qui monte en puissance donc ils évoluent à 2 ou 4 motos pour attaquer des postes de contrôle. Et l’armée doit aussi changer de stratégie en fonction du mode opératoire de l’ennemie

Ousmane FofanaSource : Mali24.infos

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles, les histoires les plus populaires et des analyses approfondies directement dans votre boîte de réception.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Choose Video
X